Accueil | Enercal au service
de la transition énergétique
Faire des économies

Pour accompagner tous les calédoniens vers une transition énergétique réussie, Enercal s’investit dans la sensibilisation à la maîtrise des consommations, à travers :

  • Des campagnes de communication grand public,
  • Des actions de sensibilisation grand public,
  • L’accompagnement des collectivités et clients grands comptes.

COURBE D’ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION EN NC DEPUIS 2008 VS ÉVOLUTION SOUHAITÉE POUR UNE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE RÉUSSIE

  • Consommation souhaitée
  • Consommation estimée

Gagner la bataille des consommations

La réussite de la transition énergétique de la Nouvelle-Calédonie passe d’abord par la réduction des consommations. Il existe de nombreux gestes simples, à faire au quotidien, pour réaliser des baisses de consommation très concrètes.

Des astuces pour réussir
votre transition énergétique

Testez vos connaissances Quiz énergie

Visitez le site ecogeste.nc ecogeste.nc

Une clim’ entretenue

Il est indispensable de bien entretenir un climatiseur. Lors de la pose, un contrat de maintenance peut être établi prévoyant : tous les 3 mois, le nettoyage des filtres et du bac de condensats, et tous les ans, le nettoyage des batteries, le contrôle électrique, le nettoyage et la désinfection, le contrôle et la recharge en fluide frigorigène.

L’isolation thermique

Une teinte de toiture claire peut diminuer jusqu’à 40 % les apports de chaleur dans un logement.
Une isolation complémentaire de 5 à 8 cm (Ouate de cellulose, laine de verre, laine de roche minérale, laine végétale…) permet de gagner en efficacité.

De l’eau chaude grâce
au soleil

Le chauffe-eau solaire est le moyen de production d’eau chaude sanitaire le plus économique. Il peut couvrir jusqu’à 100 % des besoins.
Il faut bien dimensionner le ballon en fonction des utilisations afin d’éviter d’enclencher l’appoint électrique si le chauffe-eau solaire en est équipé et installer une minuterie.

Objectif autoconsommation

La Nouvelle-Calédonie bénéficie d’un taux d’ensoleillement très élevé. En installant un équipement photovoltaïque, il est possible de produire et de consommer sa propre électricité.
La partie de l’électricité produite non autoconsommée peut être revendue au réseau de distribution publique. Pour en savoir plus : www.maitrise-energie.nc

Éclaircie

Une teinte de toiture claire peut diminuer jusqu’à 40 % les apports de chaleur dans le logement.

À l’abri

Le compresseur du climatiseur doit être installé à l’abri des rayons du soleil pour éviter une surconsommation.

La bonne température

24 °C est la température minimale pour régler le climatiseur. Chaque degré de moins équivaut à 10 % de consommation électrique supplémentaire.
Allumer la climatisation à l’avance pour refroidir une pièce ne sert qu’à alourdir la facture

On ferme !

Pour limiter l’usage de la climatisation, il est conseillé de fermer les volets pendant la journée.

Du vert

Les espaces verts autour du logement apportent de l’ombre et absorbent le rayonnement du soleil ce qui est une garantie de fraîcheur.
Attention aux surfaces bétonnées ou carrelées qui ont plutôt tendance à renvoyer la chaleur vers le logement.

Vive les alizés

Rien de mieux que le grand air et le soleil pour faire sécher le linge sans avoir à utiliser le sèche-linge.

Un spa au chaud

Le spa doit être équipé d’une couverture isotherme de qualité pour conserver l’eau à la température souhaitée. Une couverture mal isolée ou mal entretenue peut engendrer jusqu’à 85 % de perte de chaleur.
En mode veille, la température de consigne peut être réduite d’un ou deux degrés.

Une idée lumineuse

Les ampoules LED peuvent être utilisées en extérieur sans aucun problème. Il est même possible d’opter pour des éclairages autonomes de type solaire à LED.

Lavage obligatoire

Avec un filtre propre, la pompe de la piscine consomme moins d’électricité. Il est recommandé de le nettoyer au moins une fois par semaine pour avoir un niveau de filtration optimal.

Une piscine bien dimensionnée

Plus le volume d’eau de la piscine est important, plus la pompe de filtration est puissante et donc énergivore.
De même, une piscine de forme simple (rectangle, ovale) permet à l’eau de mieux circuler dans le bassin. Ainsi, inutile d’augmenter les performances du système de filtration.

Pomper avec efficacité

La pompe de filtration doit être adaptée au volume d’eau de la piscine. Il existe maintenant des pompes à vitesse variable qui permettent de baisser la consommation électrique du système.

De l’air !

Créer une ventilation naturelle dans le logement en laissant les portes et les fenêtres ouvertes, en début de matinée ou en fin d’après-midi, permet d’apporter de la fraîcheur et donc de limiter l’usage de la climatisation.

Le bon réglage

Un chauffe-eau électrique ou cumulus doit être réglé entre 60 et 65 °C. C’est suffisant pour limiter l’apparition de bactéries pathogènes dans les systèmes à accumulation.

L’entretien fait du bien

Halte au givre qui peut augmenter la consommation de plus de 20 %. Au-delà de 3 mm, il faut dégivrer.
La grille arrière du réfrigérateur doit être nettoyée une fois par an.
Son encrassement double la consommation électrique de l’appareil.
Attention, des joints inefficaces peuvent multiplier la consommation par 2. Pour vérifier leur étanchéité, fermer la porte du réfrigérateur sur une feuille de papier : si on la retire facilement, le joint est à changer.

La bonne place

Réfrigérateur et congélateur ne doivent pas être placés près d’une source de chaleur : four, cuisinière ou derrière une vitre exposée au soleil.
La chaleur produite par ces équipements s’évacue par une grille placée à l’arrière. Il faut laisser un espace d’au moins 15 cm entre le mur et l’appareil.

On baisse !

L’eau bout ? Alors, on réduit la température de la plaque de cuisson !

On couvre !

Mettre un couvercle sur une casserole permet de cuire plus vite. Ce petit geste entraîne une économie d’environ 25 % d’énergie pendant la cuisson.

Cuisiner malin

Il est possible d’utiliser la chaleur résiduelle du four et des plaques électriques une fois éteints pour finir une cuisson, décongeler ou réchauffer des aliments.

Vive l’étiquette verte !

Avec l’étiquette énergétique calédonienne, savoir si un appareil est peu, moyen ou très consommateur d’électricité est un jeu d’enfant ! Les équipements sont répartis en trois classes : consommation faible (classe verte), moyenne (classe jaune) et élevée (classe rouge).
Un appareil « vert » peut consommer 3 fois moins d’énergie qu’un appareil « rouge ».

Lavage éco

Lavée à la main, la vaisselle peut être rincée à l’eau froide. Toutefois, le lavage en machine consomme moins d’eau, donc moins d’énergie.

Éclairage « basse-conso »

Place aux ampoules basse consommation pour s’éclairer ! Les ampoules LED par exemple consomment 10 à 15 fois moins d’énergie et peuvent durer 15 fois plus longtemps qu’une ampoule à incandescence. Le surcoût à l’achat est rapidement amorti.

La porte !

Attention, pas de plats chauds à l’intérieur qui réchauffent l’appareil et entraînent une surconsommation.Le réfrigérateur et le congélateur doivent être ouverts le moins souvent et le plus brièvement possible pour éviter le givre et les pertes de froid. Une température de 5 °C suffit à la conservation dans un réfrigérateur et – 18 °C pour un congélateur. Chaque degré de moins consomme 5 % de plus.

Bien utiliser la clim’

Quand une pièce est climatisée, les portes et les fenêtres doivent être fermées et être bien isolées. Il ne faut pas oublier d’éteindre l’appareil après utilisation.
Certaines fonctions permettent de consommer malin comme la programmation du climatiseur ou la fonction balayage pour une meilleure répartition de l’air.

Trop grand, trop énergivore !

La consommation d’un téléviseur augmente avec sa taille : en choisissant un écran deux fois plus grand, on multiplie par quatre sa consommation.
Il est important de tenir compte des indications inscrites sur l’étiquette énergétique calédonienne lors de l’achat de l’appareil.

La veille consomme

En veille ou éteint, un équipement audiovisuel continue de consommer de l’énergie. Télé, chaîne hi-fi, lecteur DVD… Il est possible de couper complètement l’alimentation électrique de ces appareils grâce à une multiprise munie d’un interrupteur et d’économiser ainsi jusqu’à 10 % sur sa facture.

Quel éclairage ?

Le choix de la puissance électrique d’une lampe dépend de son utilisation. Pour regarder la télévision, une ampoule fluo compacte entre 5 et 11 W ou une LED entre 3 et 5 W suffit. Pour lire ou travailler, la puissance doit être de 15 W pour une fluo compacte et comprise entre 6 et 9 W pour une LED.

S’éclairer, c’est naturel

Dès que cela est possible, privilégier la lumière du jour pour s’éclairer permet de réduire sa facture. Des murs de couleur claire augmentent la luminosité dans la pièce.

Débranche tout !

Une fois chargés, les téléphones, tablettes doivent être déconnectés et les chargeurs débranchés car ceux-ci continuent de consommer de l’énergie. Pour les appareils, c’est la garantie d’une plus grande durée de vie.

En veille

Un ordinateur doit être réglé pour se mettre en veille le plus rapidement possible quand il n’est pas sollicité. De même, s’il n’est pas utilisé, il vaut mieux l’éteindre car même en veille, il continue de consommer.

Moins d’eau

En installant un économiseur d’eau sur le pommeau de la douche, on réduit sa consommation d’eau chaude.

Halte au gaspillage

Une chasse d’eau à double commande permet le choix entre deux volumes d’eau à déverser pour la même efficacité au final, soit au maximum 6 litres par cycle et 3 litres en utilisation légère, contre 9 litres minimum pour un réservoir classique.

Avec modération

Un bain, c’est cinq fois plus d’eau chaude qu’une douche.

Lavage éco

Les lessives sont assez efficaces pour pouvoir laver son linge à 40 °C. Le programme « éco » convient parfaitement au linge peu sale. Il permet de réduire la consommation de 45 % par rapport aux cycles longs.
Faire tourner une machine pleine consommera moins que 2 lavages à demi-charge !

Eau chaude solaire

80 % de l’énergie consommée par un lave-linge ou un lave-vaisselle sert à chauffer l’eau ! Il est possible de les raccorder au chauffe-eau solaire en le prévoyant dès son installation.
Le lave-vaisselle qui ne fonctionne qu’avec de l’eau chaude peut être relié facilement. Pour le lave-linge, qui nécessite de l’eau chaude et de l’eau froide, le plus pratique est d’acheter un appareil équipé de deux arrivées d’eau.

En chiffres

2200 MWh/J en 2019 Consommation moyenne Distribution publique en Nouvelle-Calédonie par jour*

*Hors métallurgie

Des astuces pour réussir
votre transition énergétique

Testez vos connaissances Quiz énergie

Visitez le site ecogeste.nc ecogeste.nc

La « Démarche NEGAWATT »

Fractionnée en 3 étapes, cette démarche illustre les clés d’une transition énergétique réussie ! Cette dernière est l’affaire de tous : la part des énergies renouvelables augmentera certes grâce à la mise en service de nouveaux moyens de production renouvelable mais pour qu’elle parvienne à couvrir nos besoins, il nous faut surtout réussir à consommer mieux et moins.

1 – SOBRIÉTÉ = MOINS CONSOMMER

Éteindre les lumières, limiter la climatisation, débrancher les appareils en veille…

2 – EFFICACITÉ = MIEUX CONSOMMER

Choisir des équipements basse consommation, utiliser des ampoules LED…

3 – RENOUVELABLES

Favoriser la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables.

Moins consommer

Cela peut paraître étrange, qu’Enercal incite ses clients à moins consommer. C’est pourtant bien le cas. Pourquoi ? Le Modèle Tarifaire fixé par la délibération n°195 du 5 mars 2012 relative au système électrique calédonien établit une rémunération des opérateurs, non pas sur leurs ventes, mais sur les coûts d’exploitation de production électrique, de maintenance et de développement des réseaux, les actifs réels investis, l’évolution du mix énergétique… C’est un principe vertueux destiné à accompagner la transition énergétique du territoire.

VIDÉO
«COMMENT RÉUSSIR SA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : Etape 1»
Mieux consommer Consommation d’électricité temps réel ENERCAL + EEC (Hors métallurgie) en Nouvelle-Calédonie
  • J-7
  • Journée en cours

Mieux consommer

Au-delà des éco-gestes à appliquer, connaître et piloter sa consommation permet de mieux la maîtriser.

VIDÉO
«COMMENT RÉUSSIR SA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : Etape 2»

Nos actions pour accompagner la maîtrise des consommations

LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE C’EST AUSSI

POUR ALLER PLUS LOIN