Article | Dossier de presse

13 juin 2018

Quels potentiels pour les énergies marines renouvelables en Nouvelle-Calédonie?

Présentation des études prospectives énergies renouvelables marines

Télécharger le dossier de presse

Prévue par le Schéma de Transition Energétique, Enercal a lancé une étude conduite par Créocéan afin de déterminer le potentiel des énergies marines renouvelables en Nouvelle Calédonie.

Ce qu’il faut en retenir :

  • Il existe un réel potentiel énergétique sur certains sites
  • Les potentiels énergétiques sont parfois très éloignés des lieux de consommation
  • Les technologies ne sont pas toujours suffisamment matures
  • Les énergies marine renouvelables sont à garder à l’œil avec l’évolution des technologies

Plus concrètement sur le territoire :

  • La technologie marémotrice qui utilise le mouvement des marées n’a pas été étudiée car la Nouvelle Calédonie n’a pas un marnage, c’est-à-dire de hauteur de marée, suffisant.
  • Les passes de Sarcelle et de la Havannah ou du pont de Mouli à Ouvéa possèdent un potentiel théorique intéressant avec des courants forts dépassant le 1m/s qui permettrait l’exploitation d’hydroliennes, sortes d’éoliennes sous l’eau, mais ces sites doivent être étudiés avant de considérer l’installation d’hydroliennes.
  • Plusieurs sites dans le lagon de la Grande Terre bénéficient de vents propices aux éoliennes marines, mais celles-ci ne sont pas encore développées pour résister aux cyclones et devraient être installées à une profondeur correspondant aux zones de récif.
  • Le sud de l’Ile des Pins ou encore Maré présentent un contexte adéquat pour la technologique houlomotrice qui consiste à transformer l’énergie des vagues en électricité. Cependant, cette technologie en est encore au stade expérimental.
  • La côte ouest, le nord ou encore la côte est sont des terrains compatibles avec la technologie d’énergie thermique marine. Cette technologie, encore au stade expérimental, consiste à utiliser l’écart de température entre l’eau de surface et l’eau en profondeur pour produire de l’électricité.
  • La côte ouest de la Grande Terre ainsi que les îles présentent un potentiel énergétique compatible avec une variante de la technologie d’énergie thermique marine plus mature qui utilise l’eau profonde à environ 4°C pour climatiser des infrastructures. Cette technologique serait profitable lors de la construction d’infrastructures de grande taille sur ces sites.

Enercal a remis les résultats de cette étude à la DIMENC.

Nos dernières actualités

… la NC doit 18 milliards à Enercal, quelles sont les conséquences aujourd’hui ?

5 avril 2024 actualité | Article

… réponses à vos commentaires et questions sur l’électricité en NC

28 mars 2024 actualité

… sur la situation de l’électricité calédonienne et son impact sur Enercal

22 mars 2024 actualité | Article

A Taanlo, de l’eau grâce à l’énergie solaire

19 mars 2024 Non classé

Qui contribue au développement des énergies renouvelables en Nouvelle-Calédonie ?

13 mars 2024 Non classé

Femmes d’énergie à Dumbéa

8 mars 2024 actualité | Article

L’usine et la CAT SLN seront connectées au réseau public d’électricité, ce jour à 18h

23 janvier 2024 actualité | Dossier de presse

Coupure du samedi 20 janvier : que s’est-il passé ?

22 janvier 2024 Article
Voir tout