actualité

31 mars 2022

Renforcer le réseau haute tension de la Grande Terre pour rendre possible la transition énergétique

Accompagner et assurer la réussite de la transition énergétique est l’une des missions prioritaire d’Enercal. C’est dans ce cadre que la société renforce le réseau de transport de la Grande Terre afin de livrer aux consommateurs les énergies renouvelables produites.

Adapter le réseau de transport

La transition énergétique est caractérisée par une multiplication des centrales de production qu’Enercal raccorde au réseau de transport : l’électricité produite peut ainsi être injectée puis acheminée vers les communes. Deux conséquences :

  • les quelques points d’injection prévus pour les grosses centrales thermiques sont complétés par une multitude de points d’injection pour les centrales solaires. Cela nécessite une adaptation des postes sources.
  • La quantité d’électricité parcourant le réseau de transport est plus importante. Cela nécessite d’adapter les lignes du réseau de transport.

Renforcer en priorité la ligne 150 000 Volts Ducos-Païta-Boulouparis

La ligne 150 kV entre Ducos et Koumac accueille la majorité des nouvelles centrales solaires de l’ouest et du nord de la Grande Terre. Les 60 km du tronçon entre Ducos et Boulouparis font l’objet des premiers travaux de renforcement, en raison du nombre important de centrales solaires implantées autour Boulouparis.

Permettre aux lignes haute tension de recevoir une quantité d’électricité plus importante.

« Le réseau de transport de la Nouvelle-Calédonie est adapté, en termes de taille de câble, à accueillir plus d’électricité. En revanche, plus la quantité d’électricité sur une ligne est importante, plus le câble chauffe et se détend. Afin d’assurer la sécurité des personnes et des biens, il convient de rehausser les points d’accrochage des lignes sur les pylônes existants ou exceptionnellement ajouter des supports intermédiaires. Les travaux menés sur la ligne Ducos- Boulouparis consistent à rehausser les points d’accrochage des lignes sur les pylônes existants, explique Yann Regnoult, chef de cellule réseau – STET.

Les études ont débuté en 2018 et les travaux, effectués par des entreprises locales, ont commencé en mars de cette année et s’achèveront en juillet.

Nos dernières actualités

Une nouvelle centrale hydroélectrique à Pouébo

4 août 2022 Article | Dossier de presse

Ouvéa : bientôt 100% renouvelable ?

28 juin 2022 Article

Participez à la 28ème Gigawatt d’Enercal

21 juin 2022 actualité | Article

Un accord cadre pour la transition énergétique des métallurgistes

24 mai 2022 actualité

Un PIRATE sur le réseau électrique

18 mai 2022 Article

Watty à l’école, c’est parti !

4 mai 2022 Article

Dépression tropicale Fili

4 avril 2022 actualité

Evolution du tarif de vente de l’électricité

25 mars 2022 actualité
Voir tout