Produire de l’énergie thermique implique d’utiliser la chaleur pour générer de l’électricité. Cette chaleur est issue de la combustion de ressources dites «fossiles» comme par exemple le gaz, le pétrole ou encore le charbon. Actuellement en Nouvelle-Calédonie un peu plus de 80% de l’électricité consommée est produite à partir d’énergie thermique.

production thermique

Les moyens de production thermique

Centrale thermique de Prony Énergies

Rôle dans le système électrique :

Elle est le moyen de base de l’alimentation électrique de la distribution publique en y participant à plus de 50 % et elle assure l’alimentation électrique de l’usine hydro-métallurgique de Vale NC.

Situation :

Installée sur le site de Valé NC, la centrale bénéficie des infrastructures portuaires pour la livraison du combustible notamment.

production thermique
+ d'info

Comment ça marche :

La production de vapeur est effectuée par l’intermédiaire d’un générateur de vapeur (la chaudière) qui utilise comme combustible le charbon. Ce dernier acheminé par convoyeur depuis l'aire de stockage est finement broyé (2 broyeurs à charbon d’un débit unitaire de 12 t/h), mélangé à de l'air réchauffé, il est injecté par 6 brûleurs dans la chambre de combustion du générateur de vapeur. La chaleur dégagée par la combustion chauffe l'eau circulant dans les faisceaux vaporisateurs du générateur. Puis la vapeur d’eau obtenue est portée à la température de 515 °C sous une pression de 87 bars. Cette vapeur est ensuite dirigée vers une turbine à 2 lignes d’arbre parallèles comprenant 1 corps Haute Pression (vitesse : 8016 tr/min) et 1 corps Basse Pression (vitesse : 5806 tr/min) qui assurent la transformation de l’énergie thermique de celle-ci en énergie mécanique. Cette transformation résulte de la détente progressive de la vapeur de 85 bars à 90 mbars à travers les corps HP et BP de la turbine. La turbine mise en rotation, entraîne par l’intermédiaire d’un réducteur de vitesse (5805 – 8016 tr/min / 1500 tr/min) un alternateur produisant de l’électricité. La vapeur qui a entraîné la turbine est retransformée en eau en passant dans un condenseur. Le condenseur est rafraichi par de l’eau de rivière dont le refroidissement est réalisé par l’intermédiaire de tours aéroréfrigérantes humides. L’eau récupérée est ensuite envoyée dans la chaudière à une pression de 85 bars pour un nouveau cycle.

Mise en service :
17/11/2007
Puissance installée :
2 x 50 MW
Exploitant :
ENERCAL
Courriel :
pe@prony-energies.nc
Type :
Charbon pulvérisé
Productible potentiel :
780 GWh
Propiétaire :
Prony Energies
Contacts :
(+687) 43 70 70

Centrale thermique Jacques Iékawé de Népoui

Rôle dans le système électrique :

Premier outil de production thermique développé en propre par ENERCAL, elle avait été imaginée pour être le moyen de production de base du système électrique calédonien. Depuis 2008, elle fonctionne en appoint de Prony. Elle représente un des moyens le plus efficace pour faire face à tout moment aux variations rapides de consommation d'électricité du système électrique. Cette souplesse permet également de s'adapter aux fluctuations de puissance des énergies renouvelables éoliennes ou photovoltaïques.

Situation :

Installée à Népoui, sur la commune de Poya, la centrale garantit une production dans le Nord de la Grande Terre en cas de rupture du réseau interconnecté. Installée à proximité des installations de la mine SLN de Népoui, elle bénéficie de toutes les infrastructures portuaires de la SLN pour la livraison du combustible notamment.

centrale nepoui
+ d'info

Comment ça marche :

La solution technique retenue pour le site de Népoui correspond à un parc composé de quatre moteurs diesels turbocompressés 4 temps semi-rapides fonctionnant au fuel-oil. Chaque moteur diesel Wärtsilä type 16 V 46 – 4 temps comprend 16 cylindres en V présentant un alésage de 460 mm, une course de 580 mm et une cylindrée de 96,4 litres et est doté de 2 turbocompresseurs ABB. Il fonctionne au fuel-oil n°2 (démarrage au gas-oil), sa vitesse de rotation est de 500 tr/min et délivre une puissance de 20 000 Ch DIN. Il bénéficie d’un rendement très élevé garantissant ainsi une consommation de combustibles relativement faible.

Les moteurs installés G1 & G2 sont équipés d’un alternateur Jeumont Schneider de 17.6 MVA et les moteurs G3 & G4, d’un alternateur Alsthom de 18.6 MVA. Chacun des moteurs Diesel entraîne un alternateur qui produit de l’électricité à une tension de 11 000 Volts. L’électricité est injectée sur le réseau de transport après avoir été portée à une tension de 150 000 Volts à l’aide d’un transformateur de puissance.

Mise en service :
1993
Puissance installée :
55 MW
Exploitant :
ENERCAL
Courriel :
nepoui@enercal.nc
Type :
Diesel | 4 moteurs
Productible potentiel :
440 GWh
Propiétaire :
ENERCAL
Contacts :
(+687) 47 10 25

Centrale thermique de Ducos

Rôle dans le système électrique :

Elle est le moyen de pointe et de secours du système électrique permettant de mobiliser des capacités de production d’électricité rapidement importantes. Elle pallie les défaillances des autres moyens de production et assure l’alimentation en cas de pics de consommation.

Situation :

La centrale thermique jouxte le poste d’interconnexion 150 kV de Ducos ce qui lui permet d’injecter l’énergie produite directement sur le réseau de transport du territoire.

centrale ducos
+ d'info

Comment ça marche :

Le principe de fonctionnement d’une turbine à combustion repose sur le principe suivant : de l’air est comprimé par un compresseur pour augmenter sa température et sa pression. Cet air est mélangé à un combustible (du kérosène) dans une chambre de combustion. Les gaz chauds qui résultent de la combustion se détendent en traversant une turbine où l'énergie thermique des gaz est transformée en énergie mécanique. L’énergie dégagée fait tourner la turbine à combustion qui entraîne un alternateur produisant de l’électricité.

Le principe permet un temps réduit de mise en œuvre comparé aux autres moyens de production d’électricité. Sur la TAC I de 20 MW (ALSTOM MS 5000 fabriquée à Belfort sous licence General Electric), le compresseur-turbine tourne à 5100 tr/min et entraîne après réduction de la vitesse de rotation un alternateur à 3000 tr/min. La machine consomme en base 7,4 m3/h de kérosène. La TAC II de 25,6 MW, c’est une machine ALSTOM GT10 B. Le compresseur et la turbine associée tournent à 9705 tr/min. Les gaz de combustion issue de la turbine compresseur entraînent une turbine de puissance à 7700 tr/min qui après réduction de la vitesse à 1500 tr/min entraîne un alternateur. Sur cette machine une injection d’eau déminéralisée permet de diminuer le taux de rejet en Oxyde d’Azote dans les gaz d’échappement. La consommation horaire de kérosène est en base de 7,1 m3/h.

Mise en service :
TAC I - 23/09/1973 – TAC II -23/09/2003
Puissance installée :
55 MW
Exploitant :
ENERCAL
Courriel :
logistique@enercal.nc
Type :
Turbines à combustion de kerosène
Propiétaire :
ENERCAL
Contacts :
(+687) 25 02 81

Centrale thermique SLN de Doniambo, en gestion déléguée

Rôle dans le système électrique :

Elle alimente l’usine pyrométallurgique de la Société Le Nickel – SLN et assure une alimentation de secours de la distribution publique.

Situation :

Implantée sur le site industriel de la SLN dans la rade de Nouméa, la centrale bénéficie des infrastructures portuaires pour les livraisons de combustible et garantit une alimentation électrique optimum à l’usine.

Centrale certifiée Qualité : 

centrale doniambo
+ d'info

Comment ça marche :

Le combustible fuel-oil est brûlé dans une chaudière constituée de tubes à l’intérieur desquels circule l’eau : c’est le générateur de vapeur. Sous l’effet de la chaleur, elle se transforme en vapeur. Cette vapeur à haute pression et haute température (505 °C – 76,5 bars) est envoyée dans une turbine, ainsi mise en rotation, elle entraîne un alternateur produisant de l’électricité.
La turbine transforme l’énergie thermodynamique de la vapeur en énergie mécanique. Cette transformation est obtenue par la détente progressive de la vapeur au travers d’une série de roues mobiles équipées d’ailettes ce qui signifie qu'elle passe d'une haute pression initiale (65 bars) à une basse pression (55 millibars).

La vapeur qui a entraîné la turbine est retransformée en eau en passant dans un condenseur. Le condenseur constitue la source froide où la vapeur revient à son état premier : liquide. Le condenseur est formé de milliers de tubes de petit diamètre dans lesquels circule l’eau de refroidissement et est refroidi par de l’eau de mer. La vapeur passe à l’extérieur de ces tubes et se transforme en eau par condensation. L’eau récupérée est envoyée dans la chaudière à une pression de 65 bars pour un nouveau cycle.

Mise en service :
1970
Puissance installée :
4 x 39 MW
Exploitant :
ENERCAL
Courriel :
dbo@enercal.nc
Type :
Flamme au fuel
Productible potentiel :
1005 GWh
Propiétaire :
SLN
Contacts :
(+687) 25 02 81

Centrales thermiques autonomes des îles

Rôle dans le système électrique :

Elles assurent l’alimentation électrique dans les communes ne pouvant être raccordées au réseau de transport interconnecté.

Situation :

Les centrales thermiques autonomes des îles sont situées à l'Île des Pins, Maré et Bélep. 

centrale idp
+ d'info

Comment ça marche :

La production de vapeur est effectuée par l’intermédiaire d’un générateur de vapeur (la chaudière) qui utilise comme combustible le charbon. Ce dernier acheminé par convoyeur depuis l'aire de stockage est finement broyé (2 broyeurs à charbon d’un débit unitaire de 12 t/h), mélangé à de l'air réchauffé, il est injecté par 6 brûleurs dans la chambre de combustion du générateur de vapeur. La chaleur dégagée par la combustion chauffe l'eau circulant dans les faisceaux vaporisateurs du générateur. Puis la vapeur d’eau obtenue est portée à la température de 515 °C sous une pression de 87 bars. Cette vapeur est ensuite dirigée vers une turbine à 2 lignes d’arbre parallèles comprenant 1 corps Haute Pression (vitesse : 8016 tr/min) et 1 corps Basse Pression (vitesse : 5806 tr/min) qui assurent la transformation de l’énergie thermique de celle-ci en énergie mécanique. Cette transformation résulte de la détente progressive de la vapeur de 85 bars à 90 mbars à travers les corps HP et BP de la turbine. La turbine mise en rotation, entraîne par l’intermédiaire d’un réducteur de vitesse (5805 – 8016 tr/min / 1500 tr/min) un alternateur produisant de l’électricité. La vapeur qui a entraîné la turbine est retransformée en eau en passant dans un condenseur. Le condenseur est rafraichi par de l’eau de rivière dont le refroidissement est réalisé par l’intermédiaire de tours aéroréfrigérantes humides. L’eau récupérée est ensuite envoyée dans la chaudière à une pression de 85 bars pour un nouveau cycle.

Mise en service :
1982
Puissance installée :
Comagna : 3 625 kVA
Tadine : 4 675 kVA
Ouenghé : 3 050 kVA
Waala : 495 kVA
Exploitant :
ENERCAL
Type :
Diesel
Exploitant :
ENERCAL