ENERCAL, gestionnaire du système électrique et transporteur

systeme électrique
Gérer le système électrique, c’est assurer l’équilibre entre l’offre (production) et la demande (consommation) en électricité et livrer l’électricité produite des centres de production aux centres de consommation

Le 25 août 1972, le Gouvernement confie à ENERCAL l’exploitation du réseau de transport de l’électricité. Il lui donne alors la responsabilité de la gestion du système électrique calédonien.

La gestion du système électrique

L’équilibre offre/demande

L’énergie ne se stockant pas, le gestionnaire du système électrique pilote l’ensemble des moyens de production du territoire de façon à produire autant d’électricité qu’il en sera consommé au moment M : on dit qu’il garantit la sureté du système électrique

Comment est géré l’équilibre du système électrique ?

C’est le Bureau de Conduite Centralisée (BCC) d’ENERCAL qui assure, en temps réel, l’équilibre entre l’offre et la demande en électricité. Suivant la consommation, le BCC pilote les diverses unités de production pour accroître ou diminuer l’électricité envoyée sur le réseau de transport et livrée aux distributeurs.

Pour cela, le BCC suit en temps réel :

  • Les prévisions de consommation à court, moyen et long termes.
  • L’observation du système électrique : la disponibilité des moyens de production, l’état du réseau interconnecté.
  • Les paramètres électriques qui font la sûreté du système : valeurs de transit, niveaux de fréquence et de tension sur le réseau interconnecté.

Comment ça marche ?

À tout moment, la production doit être égale à la consommation. Le BCC d’ENERCAL agit sur les productions ou sur la consommation pour assurer cet équilibre.

syst-electriques.jpg

Le réseau de transport

L’énergie ne se stockant pas, le gestionnaire du système électrique pilote l’ensemble des moyens de production du territoire de façon à produire autant d’électricité qu’il en sera consommé.

De la production à la consommation, des réseaux adaptés

  • C’est à la sortie des moyens de production que la tension est la plus forte (150 000 volts).
  • En passant par des transformateurs, la tension est progressivement réduite.
  • Au plus près des zones de consommation, la tension arrive aux différents niveaux auxquels sont raccordés les consommateurs (150 000 V, 33 000 V, 15 000 V, 400 V ou 220 V). L’énergie peut ainsi être livrée en tous points dans les meilleures conditions de sécurité et d’économie.

Le réseau de transport interconnecté de la Grande Terre

énergie

Le réseau de transport 150 000 volts, achemine l’énergie produite par les centrales de Yaté, Néaoua, Doniambo, Prony, Népoui, Ducos et KNS vers les postes sources d’interconnexion 150/33 kV dans lesquelles sa tension est abaissée. Elle est alors envoyée sur les réseaux de répartition 33 000 volts.

éléctricité

Les réseaux de répartition 33 000 volts,
acheminent l’énergie issue des postes sources et celle produite par les centrales d’une puissance installée plus modeste (ex : centrale hydraulique de la Thu) jusqu’aux concessions de distribution publique opérée par EEC-Engie ou ENERCAL Distributeur et les clients industriels.

Les réseaux de distribution moyenne tension (33 et 15 Kv) et basse tension (410 et 230 volts)

éléctricité

Les réseaux de distribution,
sont reliés au réseau de transport par des postes d'interconnexion 150 kV et 33 kV dans lesquels des transformateurs assurent le transit de l'électricité entre ces réseaux. L’énergie peut ainsi être livrée, par les Distributeurs (EEC-Engie et ENERCAL), jusque chez les particuliers et les professionnels.

Les réseaux autonomes

Les communes non raccordées ou non raccordables au réseau interconnecté, telles que Bélep, les îles Loyauté et l’île des Pins, bénéficient néanmoins du service public de l’électricité au même titre que les communes de la Grande Terre, et au même tarif de fourniture (principe de la péréquation) que ces dernières. La desserte de l’électricité dans les communes non raccordées est réalisée par un réseau autonome répondant aux besoins de la commune. Il comprend des moyens de production thermiques et/ou renouvelables (photovoltaïque, éolien, biocarburant), un réseau électrique 15 000 volts desservant, par l’intermédiaire de transformateurs en 400 volts, les zones de consommation. Ces réseaux sont gérés par le Distributeur détenteur du contrat de concession de distribution publique d’électricité sur la commune, à savoir EEC-Engie ou ENERCAL selon la commune.

 

Le réseau de transport interconnecté de la Grande Terre

distribution

Les moyens de production du système électrique

production

Découvrez l’évolution du réseau de transport