Un réseau haute tension observé à la loupe

Hélicoptère équipé d'un laser Lidar
14 juin 2018
Le saviez-vous?

Dans le cadre du Schéma de Transition Energétique de la Nouvelle-Calédonie (STENC), le réseau de transport haute tension de la Grande Terre va accueillir de plus en plus de nouveaux moyens de production renouvelable.

Afin d’optimiser son utilisation tout en garantissant sa sûreté, sa durée de vie et sa fiabilité, ENERCAL lance un audit du réseau de transport du 14 au 16 juin par laser Lidar, une technique de mesure topographique effectuée par hélicoptère.

ENERCAL lance un audit du réseau de transport du 14 au 16 juin par laser Lidar, une technique de mesure topographique effectuée par hélicoptère.

Un schéma directeur du réseau de transport pour accompagner le STENC

Le réseau électrique haute tension qui transporte l’électricité des centres de production aux portes des communes est aujourd’hui stable et répond aux besoins d’un système électrique classique, à savoir quelques grosses unités de production et des centres de consommation répartis sur toute la grande terre. Dans le cadre du STENC, les moyens de production, de plus petites tailles, se multiplient et se répartissent sur toute la grande terre et livrent des productions intermittentes (centrales photovoltaïques et éoliennes). Ils génèrent des contraintes fortes sur le réseau de transport qu’Enercal doit prendre en compte pour assurer une même qualité de service. Cela implique la réalisation d’un schéma directeur du réseau de transport de la Grande Terre.

Depuis 2015

46,3 MWc de solaire et 20,4 MW d'éolien validés par le gouvernement 

D'ici 2020

30MW de solaire à attribuer

Le préalable : l’audit du réseau de transport actuel

Pour obtenir un audit précis et complet du réseau de transport, ENERCAL s’est rapproché de son partenaire suisse, Helimap, qui utilise la technique Lidar. Lidar est une technique de mesure topographique par laser. Développée il y a une quinzaine d’années, elle est aujourd’hui très utilisée par différents corps de métiers : les géomètres et même les archéologues qui effectuent des mesures dans les monuments historiques ou pour découvrir des vestiges sous des zones de forte densité de végétation. Rapide à mettre en oeuvre et sans risque, la technologie Lidar effectue des relevés de terrain d’une précision étonnante, de l’ordre de 10 à 15 cm. La technique a déjà été éprouvée en 2013-2014 par Enercal dans le cadre du projet de la Ouinné pour lequel un relevé avait été réalisé pour optimiser l’emplacement du barrage et le tracé de la ligne d’énergie.

Un examen minutieux et précis du réseau de transport

Les 14, 15 et 16 juin prochains, un agent ENERCAL et l’opérateur d’Hélimap vont survoler le réseau haute tension dans un hélicoptère équipé du laser LIDAR. 80 % du linéaire du réseau 150 000 V, soit environ 420 km sur 540 km de lignes seront passés à l’oeil laser. Seules les lignes Prony-Nouméa et Témala-Ouaïème, récentes et précises dans leurs tracés, ne nécessitent pas de nouveau relevé. À l’issue de trois jours de survol, Helimap restituera un relevé précis de chaque ligne dans un couloir de 100 m de large indiquant :

  • L’environnement des lignes : routes, terrain, ouvrages existants (ponts, bâtiments et autres réseaux aériens)
  • Le réseau en lui-même : état des pylônes, températures des câbles…

Yann Regnoult, responsable de la cellule Transport du département Études et Travaux d’Enercal 

« Plus on passe d’énergie dans un câble, plus il s’échauffe. Plus il s’échauffe, plus il se dilate. Les conditions atmosphériques peuvent également accentuer ce phénomène. En prévision d’injection supplémentaire d’énergies, ENERCAL doit s’assurer que la position du câble respecte les normes de sécurité réglementaires. Il s’agit d’assurer à tout moment une distance minimum entre le câble et le sol en toutes conditions »

Une base de données patrimoniales ultra précise pour améliorer la qualité de service du réseau

L’ensemble des données est transmis au CIST (Centre d’Ingénierie Système Transport d’EDF), qui va mettre à jour le modèle numérique du réseau (ouvrages, pylônes et câbles). En complément, des études thermiques pourront être effectuées de manière numérique pour identifier les points critiques et la capacité de transit précise du réseau électrique. ENERCAL disposera donc d’une base de données patrimoniales extrêmement précise du réseau 150 000 V qui permettra, en prévision de nouveaux moyens de production renouvelables, d’identifier :

  • Les points faibles sur lesquels il faut établir un plan de renforcement
  • Les points forts qui peuvent accueillir de nouveaux moyens de production

Quelques chiffres 

200 points/m² : précision de la représentation 3D du terrain 

4cm/pixel : définition des photos 

420km de réseau mesurés en 3 jours

1km de réseau = 1Go de données 

420 Go de données collectées 

Moins de 10 cm de marge d'erreur 

Objectif de l'opération pour ENERCAL gestionnaire du système électrique 

>> Garantir la durée de vie du réseau

>> Améliorer sa qualité de service

>> Permettre la transition énergétique du territoire