Accès non et malvoyant

Micro Centrales Hydrauliques

ENERCAL a aménagé lors de la décennie 1982 / 1991, 9 microcentrales hydrauliques (MCH). Ces micro centrales hydrauliques ont été installées pour satisfaire, en association avec des centrales diesels autonomes, la consommation en électricité de villages ou de tribus non raccordées au réseau de transport. L’extension de ce dernier offre l’opportunité de raccorder certaines microcentrales hydrauliques. Ainsi, en 1998 la MCH de Gohapin est la première à être connectée au réseau de transport ; elle est suivie en 2001 par celle de Wadiana puis par celle de Ouaté en 2004.

Généralités

Micro Centrale hydroélectrique
Mise en service : 1982/1991

Chiffres clés

Nombre : 9 MCH
Puissance : de 26 kVA à 147 kVA

Aménagements

MCH de Ouégalé (Commune de Pouébo) 147 kVA
MCH de Gohapin (Commune de Poya) 62 kVA
MCH de Borendy (Commune de Thio) 60 kVA
MCH de Caavatch (Commune de Hienghène) 56 kVA
MCH de Pouébo (Commune de Pouébo) 56 kVA
MCH de Wadiana (Commune de Yaté) 49 kVA
MCH de Katricoin (Commune de Moindou) 30 kVA
MCH de Kouaré (Commune de Thio) 27 kVA
MCH de Ouaté (Commune de Pouembout) 26 kVA
Aménagement des MCH

Les premières prospections ont lieu en 1972 mais ce n’est qu’en 1976 qu’une étude réalisée par ENERCAL démontre la faisabilité d’un aménagement d’une micro centrale hydraulique à Goro. La chute de Goro présentant une hauteur de chute de 75 m, la puissance envisagée est de 140 kVA pour une production estimée à 800 000 kWh par an. La puissance garantie étant de l’ordre de 20 kVA seulement. Le projet devient en 1982 la MCH de Wadiana. D’autres aménagements suivent.

Ainsi entre 1982 et 1991, ENERCAL  aménage 9 microcentrales hydrauliques sur la Grande Terre à savoir les unités de Wadiana (Yaté, 82), Kouaré (Thio, 83), Katricoin (Moindou, 83), Pouébo (Pouébo, 83), Ouaté (Pouembout, 84), Caavatch (Hienghène, 84), Borendy (Thio, 87), Gohapin (Poya, 87) et Ouégalé (Pouébo, 91).

Avec des puissances installées allant de 26 kVA à 147 kVA, ces petits moyens de production contribuent utilement au service public de l’électricité.