Accès non et malvoyant

Qualité de l'énergie

Comment caractérise-t-on la qualité de l’énergie électrique ?

La qualité de l’énergie électrique utilisée par les équipements des clients va dépendre de la qualité de l’énergie livrée au point de livraison par le distributeur mais aussi des caractéristiques de l’installation intérieure du client.

La non qualité de l’énergie se caractérise par :

  • des coupures longues ou brèves dont on mesure la durée cumulée par an et par client sur une zone géographique,
  • la forme du signal qui peut s’écarter de la sinusoïde parfaite (altération du niveau de tension, déformation ponctuelle ou durable de la forme de l’onde : déséquilibres entre phases, micro-coupures et  creux de tensions, surtensions transitoires, harmoniques, papillonnements).

Les causes des coupures longues au point de livraison sont :

  • 40% : les coupures longues pour travaux programmés d’entretien des réseaux,
  • 25% : dépannages suite à défaillance du réseau,
  • 20% : intempéries,
  • 10% : raccordement de nouveaux réseaux,
  • 5% : actions de tiers (vandalisme, accidents de la circulation).

Les causes de l’altération de la forme du signal sont liées à des perturbations provoquées par des évènements atmosphériques (foudre, vent violent), des défauts sur le réseau (défaut ponctuels d’élagage, pannes ou défaillances techniques), des accidents (circulation ou chantiers) ou à des perturbations issues d’installations de nos clients. Ces phénomènes se propagent sur le réseau de distribution et altèrent la qualité du signal fourni à la clientèle.

Les mesures prises par ENERCAL

En permanence, ENERCAL dispose d’enregistrements des perturbations dans les postes sources et sur les lignes moyenne tension.

Par ailleurs, des investissements significatifs sont régulièrement réalisés pour le réaménagement des réseaux et leur renforcement.

Enfin, un programme conséquent d’élagage est en permanence mis en œuvre pour limiter les risques de perturbations liées à la végétation.

Les mesures que nos clients doivent prendre

Il est indispensable que les installations intérieures de nos clients soient conformes à la norme NF C15-100 tant pour ce qui concerne la sécurité des personnes que pour ce qui touche au fonctionnement et à la sauvegarde des équipements qui doivent par ailleurs répondre aux normes européennes de construction.

La norme NF C 15-100 prescrit les types de protections électriques à mettre en oeuvre contres les surtensions temporaires d'origine atmosphérique ou dues à des manoeuvres. En particulier, elle prescrit dans son article 445 que "des précautions doivent être prises lorsque la disparition de la tension et son rétablissement peuvent entraîner des dangers pour les personnes et les biens. De même, des précautions appropriées doivent être prises lorsqu'une partie de l'installation ou un matériel d'utilisation peur être endommagé par une baisse de tension".

Des appareils peuvent aussi concourir à atténuer ou éliminer les conséquences de perturbations externes sur les équipements électriques de l’installation intérieure :

  • l’onduleur qui assure temporairement la continuité d’alimentation en cas de coupure, et qui peut aussi réguler le niveau de tension voire filtrer le signal,
  • le parasurtenseur qui protège contre les surtensions ponctuelles.

Quelle démarche suivre en cas de soupçon de non-qualité de fourniture

Déclarez votre plainte en contactant voter agence ou à travers le site.

Un technicien prendra alors contact avec vous pour définir la nature des perturbations et les croiser avec les relevés journaliers des perturbations enregistrées sur les réseaux moyenne tension qui se propagent jusqu’aux points de livraison.

Si les perturbations subies par le clients sont indépendantes de ces phénomènes, une inspection du réseau basse tension vous alimentant sera conduite et un enregistreur de qualité sera posé puis analysé. En cas de doute sur l’installation intérieure, un enregistreur pourra être mis à disposition du client, l’objectif étant d’identifier l’origine des perturbations.

Les déséquilibres entre phases

Pour un point de livraison triphasé, les tensions sont plus égales entre elles ou ne sont plus déphasées de 120°. Les moteurs peuvent alors en pâtir. Pour y remédier, il faut que votre électricien équilibre les charges sur les trois phases.

Les micro-coupures et les creux de tension

Micro-coupures et creux de tension

Les creux de tension sont des baisses temporaires de la tension entre 90% et 1% de la tension contractuelle sur des durées n’excédant pas généralement une minute. Les micro-coupures sont des interruptions brutales de fourniture sur des durées n’excédant pas quelques secondes. Ces phénomènes sont liés à des perturbations sur le réseau (perturbations atmosphériques, vent violent, défauts d’élagage, oiseaux, charges d’autres clients) ou chez le client lui-même (démarrage de moteurs par exemple). La présence d’onduleurs contribuera à réduire voire supprimer l’impact de ces phénomènes.

Les surtensions transitoires

C’est l’élévation brusque de la tension sur des durées très courtes, généralement inférieures à une seconde du fait d’impacts de foudre sur ou à proximité des réseaux, d’erreurs de manœuvres. La présence de parasurtenseurs contribuera à réduire voire supprimer l’impact de ces phénomènes.

Le papillonnement ou Flicker

C’est la variation lente et de faible amplitude de la tension généralement produite par la mise en route ou l’arrêt de charges importantes et qui est perceptible au niveau de l’éclairage d’où le nom de papillonnement. Pour y remédier, il faut en particulier limiter les variations de charge.

Les harmoniques

Ce sont des ondes de fréquence multiples entiers de la fréquence du réseau (50 Hz) qui se superposent au signal 50 Hz et le déforment. Ce peut être le fait d’équipements de l’installation intérieure : alimentations de puissance, variateurs de vitesse, soudage. Pour y remédier, certains équipements de filtrage peuvent être installés ou les équipements source de perturbation modifiés.