Accès non et malvoyant

De 1974 à 1992

1974 - 1976, le SIVM Sud et le SIVM Est

Dès 1973, ENERCAL développe son réseau de Répartition 33 kV et réalise en 1973 la ligne Ducos – Doniambo. Puis elle met en service, le 3 septembre 1974, la ligne Ducos – Tontouta et le 24 décembre 1975 la ligne Tontouta – Boulouparis lançant l’extension vers l’intérieur de la Grande Terre.

La démarche se poursuit avec la mise en exploitation le 25 mai 1976 de la ligne 33 kV Boulouparis – Moindou puis dans le Nord, le 21 décembre 1976 de la ligne 33 kV Koné – Voh, et le 24 juin 1977 de la ligne 33 kV Népoui – Koné. Enfin l’année 1978 voit la fin des travaux des lignes 33 kV Moindou – Néra (Bourail), Ponérihouen – Poindimié et Poindimié – Touho.

Tout en réalisant ces aménagements, ENERCAL devient dès 1974 distributeur. Le syndicat intercommunal à vocations multiples du Sud (SIVM Sud) lui confie le 14 juin 1974 la concession de distribution de l’électricité des communes de Païta, Boulouparis, La Foa, Farino, Sarraméa et Moindou. Le SIVM Est fait de même le 18 août 1976 (communes de Houaïlou, Ponérihouen, Poindimié, Touho, Hienghène et Pouébo). Forte de cette confiance de deux SIVM, ENERCAL au fil du temps est devenue le concessionnaire de la distribution de l’électricité de 27 des 33 communes que compte la Nouvelle-Calédonie.

 

1982 - 1991, la décennie énergies renouvelables

Dans les années 80, ENERCAL réalise l’aménagement de deux sites hydroélectriques majeurs. Tout d’abord l’aménagement de la Néaoua (commune de Houaïlou), à l’amont du confluent de la Ouen Sieu et de la Ouen Déri, qui donne naissance à la rivière Néaoua. Mise en service le 8 novembre 1982, la centrale hydraulique de Néaoua est équipée de deux turbines Pelton, chacune accouplée à un alternateur de 3,6 MW. Puis ENERCAL procéde à l’aménagement de la Tu, rivière située entre Houaïlou et Ponérihouen. Doté d’une turbine Pelton associée à un alternateur de 2,2 MW, cet aménagement est couplé au réseau le 4 octobre 1990.

Forte de son expertise en matière d’énergies renouvelables, ENERCAL installe aussi 9 micro- centrales hydrauliques : les unités de Wadiana (Yaté, 1982), Kouaré (Thio, 1983), Katrikoin (Moindou, 1983), Pouébo (Pouébo, 1983), Ouaté (Pouembout, 1984), Caavatch (Hienghène, 1984), Borendy (Thio, 1987), Gohapin (Poya, 1987) et Ouégalé (Pouébo, 1991).

ENERCAL met enfin en service ses premières installations photovoltaïques (Fayawa - Ouvéa 1984) et un aérogénérateur (Mwiré à l’Ile-des-Pins - octobre 1986).

A la même période, l’entreprise lance le développement de son réseau de transport 150 kV. Ce développement est marqué par la réception technique des tronçons 150 kV Néaoua – Bourail le 21 mars 1983, Coula – Népoui le 16 décembre 1987, Ducos – Tontouta le 29 novembre 1988 et Tontouta – Boulouparis le 12 septembre 1989 ainsi que par la mise en exploitation du poste d’interconnexion 150 kV / 33 kV de Ducos le 6 octobre 1987.